Apple Self Service Repair : réparer son iPhone soi-même, vraiment ? 🤷‍♀️

Fin 2021, Apple annonce un service de réparation à destination de tous ! On va pouvoir commander des pièces détachées et d’origine certifiée pour réparer soi-même son iPhone ou son Mac. Début 2022, le service est lancé aux États-Unis et vient d’arriver en France. Pour remplacer soi-même la batterie de son iPhone par exemple, il faudra commander une batterie neuve et un kit. Jusque là, tout va bien. Mais… il faudra également se faire livrer 35 kg de matériel et verser plus de 1000$ de caution pour 7 jours d’utilisation. Imaginez si chaque propriétaire d’iPhone souhaitant remplacer sa batterie doit se faire livrer 35 kg de matériel. Le coût écologique d’une telle démarche est insensé.

Apple a annoncé aujourd’hui la mise en place du programme Self Service Repair (réparation en libre-service), qui permettra à la clientèle qui s’en sent capable de procéder à ses propres réparations en ayant accès aux outils et pièces détachées d’origine Apple. Les consommateurs rejoignent ainsi plus de 5 000 centres de services agréés Apple (CSAA) et plus de 2 800 réparateurs indépendants ayant accès à ces pièces détachées, outils et manuels. – Communiqué de presse d’Apple – 17/11/2021.

Face à ce dilemme de la réparabilité à tout prix, on peut mettre face à face deux courants de pensée. Le premier mettra en avant que les smartphones, au même titre que les voitures modernes, doivent être réparés chez un professionnel certifié, agréé, formé. Soit. Est-ce pour autant que Renault ait l’obligation de proposer un service de réparation à faire soi-même avec un pont, un compresseur, un kit de vidange et une notice technique, le tout livré à domicile ? Non.

Et le problème est bien là : en exigeant d’Apple des appareils réparables par tous, on arrive à ce genre de situation ubuesque. On en arrive à ce que Apple doive livrer 35 kg de matériel pour remplacer une batterie de 30 grammes. Où est le bon sens dans tout cela ? N’est-ce pas plus simple d’emmener son iPhone dans un Apple Store ou chez un réparateur agréé qui remplacera la batterie et s’occupera en plus de son recyclage ? La réponse est évidente.

Le second courant de pensée qui prône la réparabilité à tout prix et à la portée de tous met Apple face à un défi potentiel. C’est une réalité, Apple n’a aujourd’hui aucune solution pour permettre des réparations simples, tout en garantissant des produits encore résistants à la poussière, à l’eau et sécurisés (un appareil qui s’ouvre facilement est moins sécurisé).

En proposant son Self Service Repair, Apple répond aux législateurs, notamment européens, qui prônent le droit à la réparabilité. Et c’est tout. La grande majorité des consommateurs n’utilisera pas ce service. Trop compliqué, trop cher, trop risqué.

Je crois en Apple. Je crois en sa vision écologique de la technologie. Je sais qu’un jour, on fabriquera un iPhone entièrement à partir des pièces détachées d’un vieil iPhone. Je n’ai pas envie de me dire que le débat est clos et qu’aucune solution n’est envisageable. Que « c’est comme ça« . Les équipes d’Apple ont relevé des défis techniques bien plus importants que ça. Ils ont les meilleurs ingénieurs, ils doivent y arriver. Tout est une question de volonté, de vision et d’avenir.




Laisser un commentaire